contact contact rss rss a propos de ce site site non officiel - à propos de cette initiative privée a la recherche de documents sur Charleroi A la recherche de documents sur Charleroi
Titre charleroi-decouverte.be
Page : Page principale » Patrimoine » Terre de châteaux » Le Château Bilquin de Cartier

Le Château Bilquin de Cartier

 

Suivez le site sur Facebook !

Suivez également le site sur Facebook, pour prendre connaissance des derniers sujets postés, et bien plus !

Orientation bibliographique sur ce sujet

Information actuellement non disponible

Contenu multimédia supplémentaire



Localisation


Derniers éléments ajoutés

Rue de la Régence
Les origines de la rue remontent à la fondation de Charleroi et la construction de la forteresse. Son nom fait aujourd'hui référence à la régence, équivalent du collège communal lors de la période hollandaise de la forteresse. - Lire la suite...

Le Caporal Léon Trésignies
Le 26 août 1914, le soldat Léon Trésignies est abattu à Pont-Brûlé. Servant dans le 2e régiment de Chasseurs à Pied, une ancienne caserne de Charleroi porte son nom. - Lire la suite...

Galerie Bernard
A l’origine de ce passage couvert, l’homme d’affaires Gustave Bernard, qui fut notamment directeur du "Théâtre des Variétés" de 1918 à 1949. - Lire la suite...

Charleroi, 1914-1918
Nouvelle rubrique - Le 28 juin 1914, l’archiduc François-Ferdinand trouve la mort à Sarajevo. Cet attentat est le point de départ de la première guerre mondiale ; la région de Charleroi ne sera pas épargnée, bien loin de là... - Lire la suite...

Place de la Digue
A l'origine du lieu, une digue bâtie selon les plans de Vauban pour protégrer l'ouest de la forteresse. Cette digue va donner son nom à cette place de Charleroi, entièrement restaurée entre 2011 et 2014. - Lire la suite...


Le château de Cartier à Marchienne se dresse le long de la Sambre, près du centre de Marchienne-au-Pont. Les origines du château remontent au début du XVIIième siècle, vers 1635 : la famille Honoré fait construire un château sur l’emplacement d’une ancienne demeure seigneuriale en bord de Sambre, détruite le 21 juillet 1554, non loin du château de Monceau-sur-Sambre.

Au fil des siècles, plusieurs familles s’y succédèrent : les familles Briffoz, Crissegnée et de Wal habiteront le château. En 1667, la forteresse espagnole de Charleroy n'est pas encore entièrement terminée que les troupes de Louis XIV l'assiègent et la font passer sous domination française. Les victimes furent nombreuses, et le château de Marchienne-au-Pont, se trouvant à cette époque sous l'autorité de la Principauté de Liège, en terrain neutre, servit d'hôpital pour les soldats français et espagnols.

Fin du XVIIième siècle, en 1695, Guillaume Bilquin, maître de forges fortuné, rachète le château, l’achève et l’embellit. Sa fille, Marie-Agnès Bilquin épouse Jean-Louis Cartier, fils du trésorier général du Prince Evêque de Liège. Par alliance, le château devient donc propriété des de Cartier de Marchienne vers 1725. En 1740, Remacle le Loup, illustre dessinateur et graveur, séjourna dans le château.

A partir de 1725, le château restera aux mains des de Cartier pendant deux siècles ; ce n’est en effet qu’en 1938 que le château, dans un état déplorable après un incendie en 1932, est racheté par la commune de Marchienne-au-Pont.

La famille de Cartier, restée pendant deux siècles à Marchienne, a profondément marqué la région. Le Baron Emile de Cartier de Marchienne, diplomate et ambassadeur dans plusieurs pays, fit reconstruire à Pékin après la destruction du bâtiment précédent lors de la Révolte des Boxers, l’ambassade de Belgique suivant le style du château familial. Aujourd’hui, cette "copie" inspirée du château de Marchienne existe toujours à Pékin (la "Zijin Guest House").

Emile de Cartier était également l’oncle de Marguerite de Crayencour, plus connue sous le nom de Marguerite Yourcenar, fille de Fernande de Cartier de Marchienne. On retrouve les traces de cette demeure familiale dans les écrits de Marguerite Yourcenar, notamment dans Souvenirs Pieux où Marguerite fait part de son regret de voir la demeure familiale dans un triste état; à l'époque, en effet, lors de sa visite en 1956, le château ne présentait aucun intérêt particulier, si ce n'est d'abriter des services communaux et une bibliothèque publique. Dévasté quelques dizaines d'années auparavant, le château avait perdu beaucoup de son charme.

Après l’incendie du château en 1932, le domaine, devenu propriété de la commune de Marchienne-au-Pont, est partiellement rénové et réhabilité pour y installer des services communaux. Il faudra attendre 1980 pour que le bâtiment soit classé, et les années 90 pour qu’il soit entièrement rénové et réhabilité. Le château était alors dans un piteux état, rongé par la mérule.

Aujourd’hui, le château a retrouvé une partie de son caractère d’origine. Il abrite de nouveaux des services d’utilité publique : la bibliothèque Marguerite Yourcenar est logée au rez-de-chaussée du bâtiment ; l’étage héberge des services de la Région wallonne.

Cependant, durant ce dernier siècle, le château a perdu beaucoup de son charme d’origine. Belle bâtisse du XVIIième, le château comprenait autrefois deux cours successives, et était fortifié le long de la Sambre. L’ancienne basse-cour a disparu, laissant la place à la piscine communale, en total désaccord architectural avec le site. Il ne reste plus que la cour principale, qui a perdu également une de ses ailes, les écuries du château, démolies pour la construction souterraine du métro léger.

La partie la plus ancienne du château est sans doute le porche d’entrée principal du château, millésimé 1699 et portant les armes de la famille Bilquin-Baillencourt. Le linteau de la porte de l’aile nord est frappé d’une clé festonnée aux armes des Cartier (seconde moitié du XVIIIième siècle). L’aile ouest comporte la chapelle du château, à côté de laquelle se dresse le pigeonnier, datant de 1884.

Si le château a perdu beaucoup de son charme, sa rénovation récente et sa réhabilitation, en bibliothèque notamment, en font à nouveau un bâtiment d'exception à l'Histoire riche.

 

 
Château Bilquin de Cartier
Place Albert Ier
6030 Charleroi (Marchienne-au-Pont)
De Cartier
 



Vous disposez d'informations complémentaires sur ce sujet ?
Partagez les !

  • Tous les champs doivent être complétés. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée ;
  • Les commentaires ne sont publiés qu'après avoir été validés par le modérateur du site; un délai de quelques heures est donc parfois nécessaire avant que votre commentaire n'apparaisse sur le site. Les commentaires qui ne seront pas publiés seront définitivement supprimés.
  • Seuls les commentaires à valeur ajoutée seront publiés ; aucun commentaire à caractère discriminatoire ne sera publié.

 
Si vous ne savez pas lire le code, cliquez pour un nouveau. Les données déjà introduites risquent d'être perdues
 

Contact | A propos de ce site | A la recherche de documents... | Portail non-officiel sur Charleroi |© www.charleroi-decouverte.be 2007 - .... | Version 5 |Réalisé sous MODx
Licence Creative Commons
Charleroi Découverte! est mis à disposition selon les termes de la
licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 Belgique.
 
buy cigars in perth cialis 24h versand levitra bestellen zonder recept