contact contact rss rss a propos de ce site site non officiel - à propos de cette initiative privée a la recherche de documents sur Charleroi A la recherche de documents sur Charleroi
Titre charleroi-decouverte.be 


Page : Page principale » Patrimoine » Patrimoine culturel et immatériel » Les Floralies du Hainaut

Les Floralies du Hainaut

 

Suivez le site sur Facebook !

Suivez également le site sur Facebook, pour prendre connaissance des derniers sujets postés, et bien plus !

Orientation bibliographique sur ce sujet

Information actuellement non disponible

Contenu multimédia supplémentaire


Localisation

Localisation non disponible


Derniers éléments ajoutés

Les deux tours du Château de la Torre
Le Château de la Torre se situait dans le coeur de Mont-sur-Marchienne. Il fut presque totalement démoli dans les années 1940 par un promoteur immobilier... - Lire la suite...

Charleroi en images, 1900-1945
En quelques clichés, Charleroi en cartes postales et images anciennes - Lire la suite...

Architecte de Charleroi : Auguste Cador
Auguste Cador est le grand architecte du XIXième à Charleroi. Sa longue carrière et sa riche production va marquer le territoire de Charleroi et de sa région. Mais Cador fut également le concepteur et propriétaire de l'Eden-Théâtre. - Lire la suite...

Marguerite, Marie et Jeanne, sorcières de Monceau
De 1592 à 1671, au moins six exécutions sur le bûcher eurent lieu à Monceau pour faits de sorcellerie. Parmi les victimes, Marguerite, Marie et Jeanne, présumées sorcières. - Lire la suite...

Les deux Zoé Drion
Au début du XIXième siècle, deux cousines éloignées, Zoé Louise et Zoé Pauline, voient le jour dans la région de Charleroi. L’une d’elle eut l’honneur d’avoir un boulevard baptisé de son nom. - Lire la suite...

Ligne du temps - Evolution d'une ville
Une ligne du temps renseignant quelques dates clés du développement de Charleroi. - Lire la suite...


Afin de célébrer le centième anniversaire de l'indépendance de la Belgique, Paul Pastur, homme politique carolorégien, décida de créer une activité qui mettrait en valeur le Hainaut. C'est ainsi que naît le Hainaut Fleuri. Le Hainaut Fleuri se voulait être une animation offrant à tous, hennuyers, belges et étrangers, un autre regard sur la Province industrielle. Mettant en valeur le savoir-faire, le patrimoine et la culture, les Floralies du Hainaut mettent au premier plan les artistes, la culture, l'enseignement, l'architecture propre à nos régions. En 1930, le Hainaut entier se pare de verdure et de fleurs. Province, villes, communes, habitants, commerçants,… tous participent à la manifestation. Depuis lors, tous les dix ans, les Floralies du Hainaut prennent place dans une ville hennuyère, hormis en 1940. Les villes de La Louvière (1950), Le Roeulx (1960), Binche (1970), Mons (1980), Tournai (1991), Charleroi (1930, 2000) ont pris part aux festivités.

Entre le 7 et le 17 septembre 2000, Charleroi se déclinait en fleurs. Charleroi Expo, l'Université du Travail, l'Hôtel de Ville, le Palais des Beaux-Arts, l'Eglise Saint-Christophe, le parc Reine Astrid, le Château de Monceau-sur-Sambre, le Musée de la Photographie, le Musée du Verre, le Musée des Sciences et Techniques, le site de Charleroi de l'Université de Mons-Hainaut, et le centre commercial Ville2 participèrent plus qu'activement à la manifestation. Partout, dans les rues, devant les fenêtres, dans des vasques, dans des parterres,… les fleurs étaient à l'honneur. A l'intérieur de Charleroi Expo, les halls des expositions et les parkings devenaient un immense jardin mélangeant fleurs, plantes, arbustes, œuvres d'art florales, et sculptures végétales ; l'Eglise Saint-Christophe et l'Hôtel de Ville déployaient des gerbes et montages floraux. Les Floralies du Hainaut sont également l'occasion de redécouvrir son patrimoine et de se le réapproprier : une exposition de la Province du Hainaut présentait Le Musée en oeuvre(s), dévoilant les nouvelles acquisitions artistiques de la Province à l'Université du Travail. Colloques, conférences,… permettaient à tout un chacun de redécouvrir l'écologie, notamment le compostage, la chimie au naturel, les mares et les étangs.

Transformant radicalement le visage de la Ville, des milliers de fleurs participaient à la fête. Des quatre coins de Belgique, mais aussi de l'étranger, les visiteurs découvrirent Charleroi et la Province du Hainaut sous un autre regard.

Depuis, les fleurs continuent leur propagation en ville, moins que lors des Floralies bien évidemment, mais de nombreuses créations florales imaginées pour l'occasion sont répétées depuis dans les rues et les parcs de la cité.




Vous disposez d'informations complémentaires sur ce sujet ?
Partagez les !

  • Tous les champs doivent être complétés. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée ;
  • Les commentaires ne sont publiés qu'après avoir été validés par le modérateur du site; un délai de quelques heures est donc parfois nécessaire avant que votre commentaire n'apparaisse sur le site. Les commentaires qui ne seront pas publiés seront définitivement supprimés.
  • Seuls les commentaires à valeur ajoutée seront publiés ; aucun commentaire à caractère discriminatoire ne sera publié.

 

Contact | A propos de ce site | Tous les sujets | A la recherche de documents... | Portail non-officiel sur Charleroi |© www.charleroi-decouverte.be 2007 - .... | Version 5
Licence Creative Commons
Charleroi Découverte! est mis à disposition selon les termes de la
licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 Belgique.