Histoire(s) & patrimoine
de Charleroi
Page : Home » Histoire » Le Tir de Marcinelle

Le Tir de Marcinelle


Le cachot

Le Tir de Marcinelle fut érigé en 1875 aux portes de Charleroi. Il était destiné aux militaires de la Caserne Trésignies pour leurs exercices de tir, ne pouvant s’entrainer dans leur caserne du centre-ville. Le site est également utilisé par les policiers et gendarmes de Charleroi et de Marcinelle.

Réquisitionné par les Allemands pendant la Grande Guerre, le site devient propriété de la Défense Nationale en 1921.

A nouveau réquisitionné durant la Seconde Guerre mondiale, le stand de tir devient un lieu d’exécution d’une cinquantaine de personnes, essentiellement des résistants. Le major Servais, le commandant Massart et le lieutenant Evrard notamment y perdirent la vie.

Le Tir devient après-guerre un lieu de mémoire. En 1946, une plaque commémorative est apposée à l'entrée du site. En 2015, la Province de Hainaut et la Ville de Charleroi s’associent pour le mettre en évidence. Deux Maisons de jeunes de la région réalisent alors des fresques évoquant l’histoire des lieux ; une stèle et des panneaux explicatifs sont également installés. Le cachot et le poteau d’exécution sont toujours aujourd'hui visibles lors de l'ouverture des lieux.


POUR Y ACCEDER

Tir de Marcinelle
Rue Jules Bordet
6001 Charleroi (Marcinelle)

Métro Pas de station à proximité

CONTENU MULTIMEDIA

Toutes les illustrations, sauf mention contraire, sont issues de la collection de l'auteur.


LIENS

Pas de liens

ORIENTATION BIBLIOGRAPHIQUE


LOCALISATION

Catégories


Patrimoine

Histoire

Biographies

Histoire des rues

Retour vers le passé

Bibliographie


Retour vers le passé


Derniers articles






Suivez également le site sur Facebook, pour prendre connaissance des derniers sujets postés, et bien plus !