Histoire(s) & patrimoine
de Charleroi
Page : Home » Patrimoine » Mémoire et monuments » Plaque au Général Charles de Gaulle

Plaque au Général Charles de Gaulle


Commune : Charleroi
Type : Plaque
Localisation physique : Bâtiment public (en façade)
Année/période d'inauguration : [inconnu]
Type de commémoration :Personnalité/Notable
Artiste(s)/auteur(s) : [inconnu]
Coordonnées : 50.4070037 N, 4.4500588 E

 

DESCRIPTION

Marie-Agnès de Gaulle, sœur aînée de Charles de Gaulle, épouse en janvier 1910 l’ingénieur des Mines belge Alfred Cailliau. En provenance du Havre, le couple s’installe à Charleroi au numéro 28 de la rue d'Assaut, en contrebas de l'athénée royal, en février 1910 : Alfred exerce pour un temps son métier aux Charbonnages du Poirier, à Montignies-sur-Sambre.

Charles de Gaulle se rend régulièrement à Charleroi pour saluer son beau-frère et sa sœur. Il visite également les installations du charbonnage du Poirier, et va jusqu’à descendre dans la mine avec Alfred.

En 1914, le lieutenant Charles de Gaulle a vingt-trois ans, et vient de sortir de Saint-Cyr. Le 2 août 1914, l’Allemagne lance un ultimatum à la Belgique lui demandant de laisser passer son armée sur le territoire belge afin de pouvoir atteindre la France. La Belgique repousse dès le lendemain cet ultimatum. Le même jour, l’Allemagne déclare la guerre à la France. Le 4 août, les Allemands franchissent la frontière belge et envahissent le pays ; le gouvernement belge autorise l’armée française à pénétrer sur son territoire, le 4 août dans la nuit.

Arrivée à Dinant après une marche de nuit, la 11e compagnie que Charles de Gaulle dirige est placée en réserve. Le 15 août 1914, le lieutenant de Gaulle assiste impuissant à la prise de la citadelle de Dinant par les Allemands. Sa compagnie contre-attaque pour empêcher les allemands de se saisir du pont, et de prendre pied sur la rive gauche de la Meuse ; Charles de Gaulle charge en tête, et est sérieusement blessé à la jambe : fracture du péroné par balles, avec éclats dans l'articulation.

Conduit de Dinant à Bouvignes, puis Anthée, où il passe la nuit dans l’école transformée en poste de secours, de Gaulle est emmené en voiture à l’ambulance installée au château de Ribaucourt à Ostemerée. Paul Le Boulengé, notaire et président de la Croix-Rouge locale, est chargé de conduire des blessés vers une gare pour être rapatriés en France. Le notaire véhicule Charles avec sa voiture à Charleroi, où ce dernier demande à pouvoir rencontrer sa sœur afin de l’embrasser. Il est ensuite rapidement rapatrié à l’hôpital militaire d’Arras par convoi, à partir de la gare de Charleroi. Sans l’aide de Le Boulengé, Charles de Gaulle aurait pu être fait prisonnier par les allemands ; les premiers soldats ennemis sont aperçus dans la région le 21 août ; le 22 août, Charleroi est pillée et plusieurs artères sont incendiées. Le 23 août, les Allemands, suspectant de compter dans la population dinantaise des francs-tireurs, rassemblent 600 civils qu'ils fusillent.

En avril 1919, Marie-Agnès et Alfred s’établissent à Sainte-Adresse en Normandie où Alfred exerce son nouveau métier d’importateur de café. Ils auront sept enfants, dont Charles Cailliau, né à Charleroi en 1916. Dans la lettre qu’il adresse à son épouse Yvonne le 5 juin 1940, le général de Gaulle renseigne le décès de son neveu, tombé au début de la Seconde Guerre mondiale : « J’ai maintenant la quasi-certitude que le pauvre Charles Cailliau a été bravement tué près de Charleroi où il était né. Cela me fait beaucoup de peine. J’ai écrit à Marie-Agnès et à Alfred pour les préparer à cette immense douleur ». Sous-lieutenant au 5ième bataillon de chasseurs à pied, Charles Cailliau est mortellement blessé à la tête le 19 mai 1940, près de Cambrai. Il succombe deux jours plus tard à Cauroir.

INSCRIPTION(S)

Charles De Gaulle / 1890-1870 / Blessé le 15 août 1914 / à la bataille de Dinant, / le lieutenant Charles De Gaulle, futur / Président de la République Française / retrouvera en cette maison, le 16 août, / sa soeur Marie-Agnès, / épouse d'Alfred Caill[i]au, / ingénieur aux charbonnages du Poirier.

CONTENU MULTIMEDIA

POUR Y ACCEDER




Plaque au Général Charles de Gaulle
Rue d'Assaut, 28
6000 Charleroi

Métro Parc
Catégories


Patrimoine

Histoire

Biographies

Histoire des rues

Retour vers le passé

Galeries photos

Bibliographie


Derniers articles






Suivez également le site sur Facebook, pour prendre connaissance des derniers sujets postés, et bien plus !