Histoire(s) & patrimoine
de Charleroi
Page : Home » Histoire » L'Exposition Internationale de Charleroi de 1911

L'Exposition Internationale de Charleroi de 1911


Présentation de l'Exposition

Le 29 avril 1911 s'ouvre à Charleroi l'Exposition Internationale de Charleroi. Située dans le nord de la ville sur les terrains vagues libérés des anciennes fortifications (zone entre l'avenue de Waterloo et le square Hiernaux), cette exposition présente le Pays de Charleroi sous différentes facettes de son savoir-faire : la culture, le commerce, le travail, la pédagogie, la formation,... y sont présentés dans différents pavillons et palais. Des enseignes comme Delhaize, ou encore comme la manufacture de tabac Tirou-Diricq,... prennent part à cette manifestation. Le site de l'actuel parc de la Garenne est également utilisé, comme aire de loisirs, les deux lieux étant reliés par un pont de bois surplombant la rue du Mambourg et le bas de la rue du Fort. La construction de ce pont fit d'ailleurs démolir le toit d'une maison, vite surnommée la maison sans tête par les habitants du quartier.

Intérieur d'un bâtiment de l'Université du Travail, en plein coeur de l'Exposition

Tous les bâtiments et les travaux ont été réalisés en seulement une année - la pose de la première pierre eut lieu le 20 juin 1910. Mener à bien tous les travaux dans des délais courts fut un record pour l'époque, au vu des tâches importantes à réaliser : terrassement, nivelage, construction, décoration,...

Le Luna Gardens présentait différentes attractions pour les visiteurs : railway-cable, roue joyeuse,... ainsi que des fanfares, concerts, divers jeux, fêtes cinématographiques, expositions thématiques,... Un véritable village japonais est présent, avec ses pagodes, jardins et pièces d'eau, et quelques autochtones...

Le 10 juillet 1911, le roi Albert et la reine Elisabeth se rendent à l'Exposition. Cette exposition fut un succès total, valorisant le patrimoine et le savoir faire carolorégien et wallon à travers le monde entier. A la fin novembre, date de cloture de l'événement, plusieurs centaines de milliers de visiteurs avaient pris part à l'événement.

Aujourd'hui, les traces de cette Exposition ne sont plus très nombreuses... Les deux bâtiments de l'Université du Travail situés de part et d'autre du Boulevard Solvay étaient destinés à devenir les premiers locaux de l'UT, après avoir été utilisés dans un premier temps pour l'Exposition. Un pavillon électrique, situé au croisement du Boulevard Joseph II et du Boulevard Zoé Drion, persiste également.

Documents photographiques

Les photos reprises ci-dessous sont des détails de cartes postales anciennes (édition V.P.F ou éditeur inconnu).



CONTENU MULTIMEDIA


LIENS

Pas de liens

ORIENTATION BIBLIOGRAPHIQUE

Pas de références actuellement
Catégories


Patrimoine

Histoire

Biographies

Histoire des rues

Retour vers le passé

Galeries photos

Bibliographie


Derniers articles






Suivez également le site sur Facebook, pour prendre connaissance des derniers sujets postés, et bien plus !