Histoire(s) & patrimoine
de Charleroi
Page : Home » Histoire des rues » Boulevard Frans Dewandre

Boulevard Frans Dewandre


Le boulevard Frans Dewandre fut tracé sur les terrains laissés vierges après la destruction des anciennes fortifications de la Ville-Haute. La forteresse disparu du paysage carolorégien dans les années 1870.

Le boulevard longeait l’ancien cimetière de Charleroi, désaffecté vers 1910 et transformé en un parc du repos, et ensuite en jardin japonais pendant l’Exposition de Charleroi de 1911. Le pavillon électrique situé au carrefour des boulevards Dewandre, Drion et Joseph II est l’un des derniers témoins de cette exposition encore visibles dans le centre de Charleroi.

L'immeuble Moreau, au coin des boulevards Dewandre et Joseph II

Si l’artère en elle-même apparaît déjà sur de nombreux plans de la fin du XIXième siècle, il faut néanmoins attendre les années 1920-1930 pour que le boulevard soit bordé de belles maisons et de bâtiments de style moderniste, aujourd'hui immeubles remarquables :

  • au n° 1 : l’immeuble à appartements Moreau, construit par Marcel Leborgne en 1937
  • au n° 3 : ancienne maison du gynécologue Mattot, construite par Marcel Leborgne en 1937
  • les n° 5 à 17, construites vers 1935, sont dues aux architectes Léon Coton (n° 7 et 11), L. Mazurelle (n° 9) et Joseph André (n° 17)
  • en face de ces dernières, construite à la même époque, l’immeuble situé au n° 22 est l’œuvre de Joseph André.

Durant la première guerre mondiale, les allemands installent sur le boulevard un lazaret, communément appelé par la population le « parc à poules » (l'parc à pouyes), destiné à accueillir les femmes de moeurs légères atteintes de maladies vénériennes.

Une rampe quittait le boulevard dans sa partie nord, au croisement avec la rue de la Neuville, pour donner accès à l’ancienne gare de Charleroi-Nord (dite également du Pont de Waterloo).

Les sous-sols du boulevard contiennent de nombreux vestiges des anciennes fortifications ; ils furent notamment aménagés en abris durant la seconde guerre mondiale. Une des entrées des souterrains de la forteresse hollandaise est encore aujourd'hui visible dans le parking situé sous le boulevard.

Le 30 juin 1925, le nom de Frans Dewandre est donné au boulevard, suite à une décision du Collège échevinal. Cette décision intervient 18 jours seulement après le décès de Dewandre.

Frans Dewandre est né à Charleroi le 19 mars 1851. Il est le fils du sénateur libéral Barthel Dewandre et de Jenny de Haussy. Avocat et administrateur dans plusieurs sociétés (Banque de Charleroi, Forges de la Providence, Ateliers Germain,…) Frans Dewandre fut également homme politique : il est élu conseiller communal de Charleroi en 1895, et devient échevin des finances de 1896 à 1925. Il démissionne de ses fonctions d'échevin le 30 mars ; il décède peu de temps après, le 12 juin 1925.

Sa fille Germaine, épouse Van Hoegaerden, fut victime des rexistes lors de la Tuerie de Courcelles, la nuit du 18 août 1944. Une rue porte aujourd’hui son nom, à Mont-sur-Marchienne.



CONTENU MULTIMEDIA


ORIENTATION BIBLIOGRAPHIQUE


LOCALISATION

Catégories


Patrimoine

Histoire

Biographies

Histoire des rues

Retour vers le passé

Galeries photos

Bibliographie


Derniers articles






Suivez également le site sur Facebook, pour prendre connaissance des derniers sujets postés, et bien plus !