Histoire(s) & patrimoine
de Charleroi
Page : Home » Patrimoine » Parcs & nature » L'arboretum de la ligne de métro M2

L'arboretum de la ligne de métro M2


Peuplier, merisier, charme, érable, fusain,... autant d’espèces végétales que croisent quotidiennement les navetteurs de la ligne de métro léger M2 de Charleroi, sans nécessairement faire plus attention à la richesse environnementale qui les entoure et qui ponctue leur trajet.

Un charme, situé Quai de la Gare du Sud

L’utilité de la ligne de métro vers Anderlues est parfois décriée, quelques stations devant initialement être implantées au cœur de projets immobiliers finalement non réalisés, et étant aujourd’hui situées dans un no man’s land. Pourtant, cette ligne, même si elle n’est pas la plus fréquentée du réseau, permet aux navetteurs de relier rapidement la périphérie ouest et sud-ouest de Charleroi au centre-ville.

Cette antenne du métro, ouverte par sections entre 1980 et 1992, parcourt dès sa sortie du centre-ville une succession de paysages forts contrastés. Alternant milieux urbains, industriels, historiques et naturels, les rames longent ou traversent en aérien ou souterrain plusieurs zones vertes importantes de la région, mettant à mal les clichés sur le pays noir :

  • Le Parc Hiernaux, à Charleroi (station Waterloo)
  • Le Parc Reine Astrid, à Charleroi (station Parc)
  • Les terrils des Piges et de la Blanchisserie, à Dampremy (Stations Piges et Dampremy)
  • Les quais de Sambre et du canal Charleroi-Bruxelles (Stations Dampremy et Moulin)
  • Le château, parc et arboretum de Monceau-sur-Sambre (Stations Moulin et Morgnies)
  • Le bois de Goutroux et celui du Hameau (Stations Moulin et Morgnies).

Devant ce décor naturel riche mais généralement peu remarqué par les usagers, le TEC-Charleroi, sous l’impulsion d’un guide nature par ailleurs conductrice de tramway sur le réseau, a mis en avant cette biodiversité dès le printemps 2013 en créant un « arboretum » le long d’une ligne ferroviaire désormais surnommée « ligne verte ».

Qu’ils aient été plantés ou qu’ils soient issus de la végétation spontanée, une vingtaine d’essences ont été marquées d’un panneau vert en forme de feuille de bouleau. Ces panneaux renseignent le nom des essences sélectionnées ; les arbres ont été dégagés des taillis et les panneaux d’information sont placés de manière fort visible, permettant de parcourir visuellement l’arboretum depuis l’intérieur des rames.

Les objectifs de cette initiative sont multiples. Valoriser la biodiversité existante et souvent trop peu connue de Charleroi est l’un des objectifs premiers, notamment auprès des plus jeunes. Les étudiants forment en effet une grande partie des usagers qui parcourent la ligne ; la découverte de la flore et de la faune locale leur est offerte, ainsi qu’aux autres usagers. Depuis déjà un certain temps, le TEC-Charleroi organise des visites du réseau ferré et de ses coulisses pour les particuliers ; cette ligne verte est un prétexte de plus pour organiser de nouvelles visites thématiques.

Une plaquette a été réalisée par le TEC-Charleroi permettant de localiser les différentes stations de l'arboretum, et d’approfondir quelque peu la découverte des essences sélectionnées. 

Pour plus d’informations (téléchargement de la plaquette ou organisation des visites), consultez :


POUR Y ACCEDER

Tours de l'ancien château de la Torre
Rue de l'Industrie et rue du Château
6032 Charleroi (Mont-sur-Marchienne)

Métro Parc

CONTENU MULTIMEDIA


LIENS

Pas de liens

ORIENTATION BIBLIOGRAPHIQUE

Pas de références actuellement

LOCALISATION

Catégories


Patrimoine

Histoire

Biographies

Histoire des rues

Retour vers le passé

Galeries photos

Bibliographie


Derniers articles






Suivez également le site sur Facebook, pour prendre connaissance des derniers sujets postés, et bien plus !