Histoire(s) & patrimoine
de Charleroi
Page : Home » Histoire » Charleroi, Belgique. Charleroi, Etats-Unis. Charleroi, Australie.

Charleroi, Belgique. Charleroi, Etats-Unis. Charleroi, Australie.


En 1666 est fondée sur la Sambre une nouvelle forteresse par les espagnols : Charleroi. La dénomination de la citadelle rend hommage au roi d’Espagne, Charles II. Deux autres villes prendront le nom de Charleroi, en hommage cette fois à la ville de Belgique. 

 

Charleroi, Australie

Vers 1800, une zone située entre Melbourne et Canberra accueille sur les terres de la tribu Jaimathang ses premiers fermiers. Elle prend le nom de Lockharts Creek. A partir de 1856, des chercheurs d’or gagnent la région, augmentant la population. A la fin du XIXième siècle, l’or se raréfiant, la population diminue et le village redevient une modeste localité agricole.

Au début des années 1920, il est prévu d’implanter à Lockharts Creek un bureau de poste ; les habitants émettent alors le souhait de modifier le nom de leur village afin d’éviter la confusion avec Lockhart, situé 120 kilomètres plus au nord. En 1923, le bureau de poste ouvre ses portes sous le nom de « Charleroi Post Office » : un nouveau Charleroi est né.

Durant la Première Guerre mondiale, à l’appel de la Grand-Bretagne, de nombreux soldats australiens gagnèrent l’Europe et se rendirent sur le front ouest du conflit pour y combattre les troupes allemandes.

A la fin de l’été 1918, les australiens sont mis en réserve. Quatre des cinq divisions australiennes sont cantonnées dans l’Entre-Sambre-et-Meuse au lendemain de l’Armistice. Le château du Comte d’Oultremont à Ham-sur-Heure devient le siège du quartier général de l'armée australienne. Les troupes s’installent pour l’hiver un peu partout dans la région, logés chez l’habitant. Des liens forts se créent entre les soldats et leurs hôtes. Pendant des mois, les soldats se mêlent à la population locale et à la vie quotidienne. Des formations leur sont dispensées, dans l’attente de retourner au pays. Ils regagnent l’Australie au compte-goutte à partir de l’été 1919, transitant par la gare de Charleroi-Sud. Quelques-uns choisiront de s’installer définitivement en Belgique. Les derniers à être rapatriés vers l’Australie quittent la région fin 1919.

Ce sont d’anciens combattants originaires de Lockharts Creek et qui restèrent de longs mois à Charleroi qui proposèrent ce nouveau nom pour leur village, en hommage aux carolorégiens gens qui leur avaient été si hospitaliers, et dont ils admiraient le courage et la résilience.

Le Charleroi australien d’aujourd’hui est un petit hameau agricole situé dans le Comté d'Indigo ; d’une superficie d’environ 40 km², il n’est peuplé que d’une septantaine d’habitants.

Charleroi, Etats-Unis

1890. Une petite ville naît en Pennsylvanie, à 65 kilomètres au sud de Pittsburgh, sur la rivière Monongahela. Cette petite ville prend le nom de Charleroi, ville de Belgique, alors l'une des villes les plus importantes au monde dans le secteur verrier. Le nom de la nouvelle ville américaine fut proposé par le Dr. A. F. Chandler, un pionnier du verre américain, en l'honneur des nombreux immigrants provenant de la région de Charleroi en Belgique. La ville de Charleroi, PA (pour Pennsylvanie), possédait dès sa fondation plusieurs points communs avec sa soeur belge. Le sous-sol de la Pennsylvanie était riche en charbon, et, rapidement, les industries charbonnières et verrières se sont développées dans la région de Charleroi, PA.

Charleroi PA (détail carte postale ancienne, éditeur J.B. White)

Dès 1845, et ce, jusqu'à la première guerre mondiale, des milliers d'ouvriers wallons qualifiés quittent leur pays afin de se rendre aux Etats-Unis. En Belgique, c'est principalement du port d'Anvers que les départs s'effectuent vers les nouvelles contrées. Les ouvriers s'acquittent du prix du voyage en vidant leurs maigres économies, parfois le voyage est payé par le futur employeur.

Arrivés aux Etats-Unis, les ouvriers débutent rapidement leur travail, principalement dans le domaine charbonnier et le domaine verrier, le savoir-faire du Pays de Charleroi dans le secteur du verre étant internationalement reconnu.

Charleroi PA, avant 1890, n'était qu'une vaste plaine agricole, mais les ressources et la position de la région vont permettre à l'industrie de s'installer et de rapidement commencer à commercer avec le reste des Etats-Unis et du monde. Les usines de Pennsylvanie gagnant petit-à-petit en importance, la rivière Monongahela ne suffit plus à elle seule pour exporter la production de la région. Il est donc décidé d'établir une ligne de chemin de fer afin de permettre à l'industrie de prospérer.

Une gare (la Mc Kean Station ou encore Mc Kean Crossing) est bâtie sur des terrains appartenant au fermier Mc Kean. Une dizaine d'années plus tard, en 1890, les terrains agricoles des fermiers Mc Kean, Mc Mahan et Redd sont mis en vente, parcelle par parcelle, à partir du 4 mars 1890. Les acquéreurs vont ériger autour de la gare une nouvelle ville : Charleroi PA vient de naître.

Charleroi PA, Fallowfield Avenue (détail carte postale ancienne, éditeur I. Robbins & Son)

Autour de l'avenue principale, la Fallowfield Avenue, un premier restaurant est construit, ainsi que quelques maisons. Très vite, cette nouvelle ville va accueillir plusieurs usines, et plus particulièrement des verreries. Les nombreux immigrés qui s'installent à Charleroi PA sont principalement belges, français, et allemands ; à eux seuls, ils fournissent à la jeune cité 184 verriers qualifiés entre 1890 et 1892. Les années suivantes vont voir arriver de nombreux ouvriers verriers, cette fois non qualifiés. En 1908, Charleroi PA compte environ 9.000 habitants.

Des relations existent toujours entre les villes de Charleroi-Wallonie et Charleroi-Pennsylvanie. Des carolos européens et américains se sont déjà rendus à plusieurs reprises dans la soeur jumelle de leur ville respective.

Aujourd'hui, Charleroi PA est une petite ville d'environ 5.000 habitants, pour une superficie de 1.993 kilomètres carrés. Toujours surnommée the Magic City, surnom provenant de la croissance plus que rapide de la ville, Charleroi PA fête chaque année ses Belgian days commémorant les origines belges de la petite cité. Certains descendants des wallons installés aux Etats-Unis continuent encore de parler, de temps à autre, wallon...



CONTENU MULTIMEDIA


LIENS

Pas de liens

ORIENTATION BIBLIOGRAPHIQUE

Pas de références actuellement
Catégories


Patrimoine

Histoire

Biographies

Histoire des rues

Retour vers le passé

Galeries photos

Bibliographie


Derniers articles






Suivez également le site sur Facebook, pour prendre connaissance des derniers sujets postés, et bien plus !