Histoire(s) & patrimoine
de Charleroi
Page : Home » Biographies » Huart-Chapel, Paul

Huart-Chapel, Paul


Homme politique (1771 - 1850†)

Paul Huart est né à Charleroi Ville-Basse en 1771 ; il y est baptisé le 7 mars 1771 (*). Il est le fils du notaire François-Joseph Huart et de Anne-Marie-Joseph Michaux.

La famille Huart se joint à la famille Chapel lors du mariage en 1812 de Paul Huart avec Marie-Thérèse Chapel, fille du métallurgiste lorrain Daniel Chapel installé à Charleroi en 1767.

Paul Huart-Chapel

La famille Chapel possédait un ensemble de fourneaux et forges dans le Luxembourg et dans la région de Charleroi, ainsi qu’un comptoir de vente à Bruxelles. Les bouleversements économiques après la Révolution française vont faire perdre aux Chapel plusieurs établissements ; ils arrivent cependant à maintenir leurs intérêts à Charleroi.

A la mort de Daniel Chapel en 1806, Marie-Thérèse Chapel hérite de certains établissements familiaux ; Paul Huart commence à gérer ce patrimoine. Il associe désormais le patronyme des Chapel au sien. Il s’intéresse aux procédés sidérurgiques anglais et à l’utilisation de la machine à vapeur en métallurgie. Huart-Chapel importe sur le continent des techniques venues d’outre-manche. Entre 1821 et 1825, il mène plusieurs essais avec son beau-frère et bourgmestre de Couillet Paul Henrard afin d’implanter les procédés anglais en Belgique.

En 1823, il érige à Marcinelle avec Henrard l’usine des Hauchies ; elle se compose de plusieurs fours à puddler, de laminoirs, fonderie et marteau. C’est dans ces usines, fusionnées avec celles de Fontaine-Spitaels, que dix ans plus tard les frères Cochaux, industriels et mécaniciens, inventeront une « locomotive routière » ; les essais sur la route de Philippeville à Couillet-Queue débouchent sur une catastroph : le véhicule glisse dans un ravin et tue trois enfants… Au début du XXième siècle, l’établissement construisait des ponts et charpentes métalliques, chaudières, réservoirs, wagons, installations de lavoir à charbon,… Berceau régional de l’industrie métallurgique, l’usine des Hauchies fonctionne jusqu’à la première guerre mondiale.

Le 13 mai 1824, un arrêté royal autorise Paul Huart-Chapel à ériger le premier haut-fourneau de la région fonctionnant au coke. Les travaux débutent en 1826 à Marcinelle et sont achevés l’année suivante. La première coulée a lieu aux Hauchies en septembre 1827, deux semaines après celle de John Cockerill à Seraing. Cockerill bénéficie de subsides gouvernementaux contrairement à Huart-Chapel qui finance ses recherches sur fonds propres. Dans bien des domaines, Huart-Chapel est pionnier, s’intéressant et expérimentant de nouveaux procédés de fabrication.

En 1822, Paul Huart-Chapel est élu bourgmestre de Marcinelle ; il occupe le poste pendant un an. En 1831, il est élu bourgmestre de Charleroi ; Gustave Nalinne lui succède en 1834. C’est sous son mayorat qu’est notamment inauguré le 22 septembre 1832 le canal reliant Charleroi à Bruxelles. Cette liaison entre les deux villes va permettre au bassin carolorégien d’acheminer plus facilement vers Bruxelles certains produits, notamment du charbon.

A Charleroi, Paul-François-Joseph Huart-Chapel occupe une maison bourgeoise dans l'actuelle rue Charles Dupret. Il décède le 5 septembre 1850.

(*) : selon le registre paroissial de la Ville-Basse



CONTENU MULTIMEDIA


LIENS

Pas de liens

ORIENTATION BIBLIOGRAPHIQUE

Pas de références actuellement
Catégories


Patrimoine

Histoire

Biographies

Histoire des rues

Retour vers le passé

Galeries photos

Bibliographie


Derniers articles






Suivez également le site sur Facebook, pour prendre connaissance des derniers sujets postés, et bien plus !