Histoire(s) & patrimoine
de Charleroi
Page : Home » Patrimoine » Mémoire et monuments » Monument international aux Victimes du travail

Monument international aux Victimes du travail


Commune : Marcinelle
Type : Statuaire
Localisation physique : Voirie
Année/période d'inauguration : 1960
Type de commémoration :Évènement
Artiste(s)/auteur(s) : Benso Vignolini
Coordonnées : 50.4005525853 N, 4.4492664003 E

 

DESCRIPTION

Le matin du 8 août 1956, la plus grande catastrophe minière de l'histoire de la Belgique se produisait au Bois du Cazier à Marcinelle, faisant 262 morts de 12 nationalités différentes, principalement d'origine italienne (136) et belge (95) et laissant derrière eux des centaines de veuves et d'orphelins.

Cette catastrophe va à nouveau mettre à l'avant-plan les pénibles conditions de travail et de vie des mineurs, et déboucher sur l'arrêt de l'envoi de travailleurs italiens vers la Belgique pour travailler dans les mines ; 50.000 mineurs italiens avaient jusqu'alors déjà fait le voyage. La réglementation concernant la sécurité du travail va être également renforcée par la suite.

Quatre années après la catastrophe minière, le 20 mars 1960, un Monument international aux Victimes du travail est inauguré sur la Grand'Place de Marcinelle.

Le monument est érigé à l'initiative de la Fédération internationale des mutilés et invalides du travail et invalides civils ; il est dédié aux victimes de la catastrophe minière du Cazier, mais également à tous les mineurs morts au champs d'honneur du travail. Il a été élevé avec la participation des nations auxquelles appartenaient les mineurs tués à Marcinelle.

Le monument est l'oeuvre du sculpteur italien Benso Vignolini ; il a une base carrée de 7,3 mètres sur 5 et une hauteur de 9 mètres. Il se compose d'une stèle en marbre qui s'appuie sur des murs de pierre, de granit et de marbre envoyés par les différents pays. Sur chacun de ceux-ci est gravé le nom de la nation qui l'a offert. Le nom de la Pologne est gravé sur un pan de granit en couleur de bronze ; les carrières des Bains de Tivoli (Tivoli Terme), près de Rome, ont fourni les autres parties du monument. La statue de bronze représentant un appuyé sur son marteau-pic a été fondue à Pistoia, en Toscane ; elle mesure 2,2 mètres de haut pour 180 kg.

En 2009, une tentative de vol a fortement endommagé la statue du mineur. Restaurée, elle est réinstallée en 2017. Un bloc de marbre a également été ajouté ainsi qu'une plaque explicative, avec mention de l'Ukraine et de la Russie, intégrés à l'époque de la catastrophe à l'URSS, ainsi que de l'Algérie, alors considérée comme française.

INSCRIPTION(S)

Sur la stèle, à l'avant :
UNIS
DANS LE SACRIFICE
UNIS
DANS LA MEMOIRE
DES HOMMES

A l'arrière :
LE 8 AOUT 1956 LORS DE LA CATASTROPHE DU BOIS DU CAZIER 262 MINEURS DE DIX NATIONALITES
TOMBERENT AU CHAMP D'HONNEUR DU TRAVAIL
LA FEDERATION INTERNATIONALE MUTILES ET INVALIDES DU TRAVAIL ET INVALIDES CIVILS GRACE
A LA COLLABORATION DES PAYS D'ORIGINE
A ELEVE CE MONUMENT EN LE DEDIANT A TOUS LES HEROS DE L'ABIME
LE 20 MARS 1960

Sur la base du monument, les noms des différents pays d'origine des victimes du Cazier en 1956.

CONTENU MULTIMEDIA

POUR Y ACCEDER




Monument international aux Victimes du travail
Grand'Place
6001 Charleroi (Marcinelle)

Métro Sud / Tirou
Catégories


Patrimoine

Histoire

Biographies

Histoire des rues

Retour vers le passé

Galeries photos

Bibliographie


Derniers articles






Suivez également le site sur Facebook, pour prendre connaissance des derniers sujets postés, et bien plus !