Histoire(s) & patrimoine
de Charleroi
Page : Home » Biographies » Thon, Fernand

Thon, Fernand


Peintre (1892 - 1981†)

Fernand Thon est né à Marchienne-au-Pont dans le quartier populaire de La Docherie, le 11 novembre 1892. Il est le fils d’Antoine Thon, lampiste de profession, et de Eugénie Léonard (*).

Fernand Thon dans son atelier à Jumet

Il s’initie à la peinture notamment par l’intermédiaire des cours dispensés à Charleroi par Léon Van Den Houten. Il suit ensuite entre 1912 et 1918 des cours de peinture et de dessin dans l’atelier de Raphaël Bauduin.

Point de vue dessin, il illustre de temps à autre des romans et des ouvrages de poésie ; il dessine également des affiches. Amoureux de la Madeleine, il réalise une superbe affiche pour annoncer la tenue de la Marche en 1974. Au niveau peinture, il pratique principalement la peinture à huile. Il représente des portraits, des bouquets de fleurs, des paysages, des natures mortes. Sa technique est proche de l’impressionnisme, bien que ses lignes soient moins structurées, peignant des taches de couleurs. Si certaines de ses œuvres dégagent une atmosphère plus sombre, de nombreuses autres dégagent des chatoiements de couleurs, mettant vie aux scènes représentées.

Fortement attaché à sa région et au folklore local, Fernand Thon est l’auteur de plusieurs tableaux trouvant ses sujets dans le patrimoine de Charleroi ; il représente notamment à plusieurs reprises la Chapelle de Jumet-Heigne. Il réalise pour les Grognards de Jumet une réplique de l’étendard offert par Napoléon à sa Garde, où il est marqué en lettres d’or « Garde Impériale ».

En 1939, il prend part à l'exposition liégeoise Cent Ans d'Art wallon et, en 1940 et 1941 au Salon des Artistes du Hainaut. En 1951, il participe au Salon national des Peintres et Décorateurs de Belgique, et en 1958, à l’Exposition internationale des Beaux-Arts. Plusieurs autres expositions sont organisées en collaboration avec le Cercle royal artistique et littéraire de Charleroi, dont il fut un temps le secrétaire.

Fernand Thon enseigna également la peinture à l’Ecole Industrielle et d’Arts appliqués de Jumet.

Outre les nombreux particuliers, ses œuvres ont notamment été acquises par l’Etat belge, la Province du Hainaut, la ville de Charleroi, et les musées d’Ixelles, de Liège et Reims.

Son atelier se situait rue Puissant à Jumet Gohyssart.

Il décède en 1981.

(*) : selon les données renseignées sur son acte de naissance.



CONTENU MULTIMEDIA


LIENS

Pas de liens

ORIENTATION BIBLIOGRAPHIQUE

Pas de références actuellement
Catégories


Patrimoine

Histoire

Biographies

Histoire des rues

Retour vers le passé

Galeries photos

Bibliographie


Derniers articles






Suivez également le site sur Facebook, pour prendre connaissance des derniers sujets postés, et bien plus !