Histoire(s) & patrimoine
de Charleroi
Page : Home » Histoire des rues » Rue du Palais

Rue du Palais


Anciennement "Rue Derrière le Palais", dénomination qui n'était pas au goût des habitants, la rue fut renommée en Rue du Palais.

Ce Palais en question n'existe aujourd'hui plus. L'ancien Palais de Justice fut livré aux pelleteuses au début des années septante pour faire place à un immeuble de bureaux. Proche d'être centenaire, il offrait mauvaise mine et frôlait l'insalubrité.

Occupant des locaux dans l'ancienne caserne de cavalerie (à l'emplacement de l'actuel hôtel de ville), la Cour de Justice se devait d'être mieux logée. Il fut décidé à la moitié du XIXième d'ériger un Palais digne de ce nom; il faudra encore attendre 25 ans avant que la décision finale ne soit prise. Inauguré en 1880, le Palais, monumental bâtiment à l'allure néo-classique, se dressait sur le Boulevard Central (actuel Boulevard Audent). L'architecte en est Albert Ballu; il reçoit le prix duc en 1884 pour le Palais. Il est également décidé de flanquer l'entrée du Palais de deux sculptures en bronze, représentant des lions, emblèmes de la Justice. Celles-ci prennent place devant l'entrée du nouveau Palais : les lions Totor et Tutur d'Antoine Bouré font leur entrée en ville.

Le bâtiment, bien que majestueux, présente cependant vite de nombreuses dégradations. La pierre extérieure vieillit mal, l'intérieur de l'édifice est crevassé. Au fil des années, le Palais devient finalement trop petit pour accueillir l'ensemble des services. L'insallubrité est croissante : on en vient à voir des plâtras s'effondrer en pleine audience ; l'humidité ronge les murs.

Au lendemain de la seconde guerre mondiale, décision est prise de construire un nouveau Palais de Justice. Comme précédemment, il faut attendre 25 ans...

Le nouveau Palais de Justice, oeuvre de l'architecte carolorégien Jacques Depelsenaire, est inauguré en 1969, à quelques centaines de mètres du précédent, sur l'ancienne plaine des manoeuvres. L'ensemble des services de l'ancien Palais y sont transférés, emportant dans la foulée les deux lions Totor et Tutur.

Livré aux démolisseurs, l'ancien Palais est rasé en 1971-72. Il ne reste de traces de ce Palais dans le quartier que l'appellation des Rues du Palais et de la Justice, ainsi que quelques études notariales et cabinets d'avocats installés dans l'ancien voisinage immédiat du Palais du Boulevard Audent.



CONTENU MULTIMEDIA

Pas de ressources supplémentaires

ORIENTATION BIBLIOGRAPHIQUE


LOCALISATION

Catégories


Patrimoine

Histoire

Biographies

Histoire des rues

Retour vers le passé

Galeries photos

Bibliographie


Derniers articles






Suivez également le site sur Facebook, pour prendre connaissance des derniers sujets postés, et bien plus !