contact contact rss rss a propos de ce site site non officiel - à propos de cette initiative privée a la recherche de documents sur Charleroi A la recherche de documents sur Charleroi
Titre charleroi-decouverte.be 


Page : Page principale » Patrimoine » Patrimoine d'origine religieux » La Madone miraculeuse de Charleroi

La Madone miraculeuse de Charleroi

 

Suivez le site sur Facebook !

Suivez également le site sur Facebook, pour prendre connaissance des derniers sujets postés, et bien plus !

Orientation bibliographique sur ce sujet

Information actuellement non disponible

Contenu multimédia supplémentaire


Localisation


Derniers éléments ajoutés

Les deux tours du Château de la Torre
Le Château de la Torre se situait dans le coeur de Mont-sur-Marchienne. Il fut presque totalement démoli dans les années 1940 par un promoteur immobilier... - Lire la suite...

Charleroi en images, 1900-1945
En quelques clichés, Charleroi en cartes postales et images anciennes - Lire la suite...

Architecte de Charleroi : Auguste Cador
Auguste Cador est le grand architecte du XIXième à Charleroi. Sa longue carrière et sa riche production va marquer le territoire de Charleroi et de sa région. Mais Cador fut également le concepteur et propriétaire de l'Eden-Théâtre. - Lire la suite...

Marguerite, Marie et Jeanne, sorcières de Monceau
De 1592 à 1671, au moins six exécutions sur le bûcher eurent lieu à Monceau pour faits de sorcellerie. Parmi les victimes, Marguerite, Marie et Jeanne, présumées sorcières. - Lire la suite...

Les deux Zoé Drion
Au début du XIXième siècle, deux cousines éloignées, Zoé Louise et Zoé Pauline, voient le jour dans la région de Charleroi. L’une d’elle eut l’honneur d’avoir un boulevard baptisé de son nom. - Lire la suite...

Ligne du temps - Evolution d'une ville
Une ligne du temps renseignant quelques dates clés du développement de Charleroi. - Lire la suite...


L'intérieur de la chapelle

En mai 1682, des soldats de la forteresse espagnole découvrent une statue de la Vierge déposée dans une niche formée par les branches d'un arbre du rempart nord-ouest. Le curé Martini averti, la statue gagne la chapelle royale de la forteresse. Le lendemain, la statue n'est plus dans la chapelle ; elle est retrouvée au même endroit que la veille. La statue est alors reconduite vers le temple, avec une procession digne de ce nom afin d'honorer l'image de la Vierge. La statue en lieu sur, les portes du lieu de culte sont fermées et surveillées par des gardes. Le lendemain matin, même scénario, la statue est à nouveau revenue dans sa niche dans les remparts.

Dès lors, la madone avait désigné l'emplacement où elle souhaitait voir s'élever une chapelle en son nom. Une chapelle est érigée à l'endroit même de l'apparition de la Vierge, et inaugurée le 2 juillet de la même année. Depuis ce jour, la Vierge ne se déplaça plus, du moins sans intervention des fidèles.

La première chapelle est démolie en 1819 pour permettre la construction des nouvelles fortifications hollandaises ; la statue est alors transférée dans une nouvelle chapelle située dans l'actuelle rue de la Chapelle, aujourd'hui devenue lieu de culte ukrainien orthodoxe : l'Eglise de la Dormition. En 1908, la statue est à nouveau déplacée vers une nouvelle chapelle, située au même emplacement que la chapelle actuelle, boulevard de l'Yser.

La Madone veille sur Charleroi depuis plus de trois siècles

Le 22 août 1914, les allemands boutent le feu à plusieurs édifices de la ville ; la chapelle n'est pas épargnée et est rapidement la proie des flammes. La statue de Notre-Dame est sauvée de l'incendie par le Doyen de Charleroi et plusieurs fidèles, mais la chapelle n'est plus que ruines. En 1916, un nouvel édifice, plus grand, est reconstruit au même emplacement que la chapelle précédente ; les murs du nouveau lieu de culte se couvrent rapidement d'ex-voto.

Le culte de Notre-Dame au Rempart étant très présent dans la région, le pape Benoît XV offre à la chapelle une relique : un fragment de la ceinture de Marie. Pie XI accorde en 1924 à la Vierge le couronnement liturgique.

Même s'il est discret, le culte de Notre-Dame au Rempart reste aujourd'hui toujours vivant. Deux autres lieux de culte représentent la Vierge de Charleroi : la chapelle de l'hôpital Notre-Dame possède un très beau vitrail représentant la Madone, tout comme l'Eglise Saint-Christophe.

 

Chapelle Notre-Dame au Rempart
Boulevard de l'Yser
6000 Charleroi
Métro Ouest / Parc



Vous disposez d'informations complémentaires sur ce sujet ?
Partagez les !

  • Tous les champs doivent être complétés. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée ;
  • Les commentaires ne sont publiés qu'après avoir été validés par le modérateur du site; un délai de quelques heures est donc parfois nécessaire avant que votre commentaire n'apparaisse sur le site. Les commentaires qui ne seront pas publiés seront définitivement supprimés.
  • Seuls les commentaires à valeur ajoutée seront publiés ; aucun commentaire à caractère discriminatoire ne sera publié.

 

Contact | A propos de ce site | Tous les sujets | A la recherche de documents... | Portail non-officiel sur Charleroi |© www.charleroi-decouverte.be 2007 - .... | Version 5
Licence Creative Commons
Charleroi Découverte! est mis à disposition selon les termes de la
licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 Belgique.