contact contact rss rss a propos de ce site site non officiel - à propos de cette initiative privée a la recherche de documents sur Charleroi A la recherche de documents sur Charleroi
Titre charleroi-decouverte.be 


Page : Page principale » Histoire d'une Ville » Un jour, dans l'Histoire de Charleroi » 1936-10-18 - Inauguration de l'Hôtel de Ville de Charleroi

18 octobre 1936 - Inauguration de l'Hôtel de Ville de Charleroi

Suivez le site sur Facebook !

Suivez également le site sur Facebook, pour prendre connaissance des derniers sujets postés, et bien plus !

Derniers éléments ajoutés

Le Parc Bivort
A l’origine du parc, le maître-verrier Henry-Joseph Bivort, propriétaire des Verreries Bennert & Bivort, qui se fait ériger vers 1870 un château au cœur d’un parc de sept hectares. - Lire la suite...

Les deux tours du Château de la Torre
Le Château de la Torre se situait dans le coeur de Mont-sur-Marchienne. Il fut presque totalement démoli dans les années 1940 par un promoteur immobilier... - Lire la suite...

Charleroi en images, 1900-1945
En quelques clichés, Charleroi en cartes postales et images anciennes - Lire la suite...

Architecte de Charleroi : Auguste Cador
Auguste Cador est le grand architecte du XIXième à Charleroi. Sa longue carrière et sa riche production va marquer le territoire de Charleroi et de sa région. Mais Cador fut également le concepteur et propriétaire de l'Eden-Théâtre. - Lire la suite...

Marguerite, Marie et Jeanne, sorcières de Monceau
De 1592 à 1671, au moins six exécutions sur le bûcher eurent lieu à Monceau pour faits de sorcellerie. Parmi les victimes, Marguerite, Marie et Jeanne, présumées sorcières. - Lire la suite...

Les deux Zoé Drion
Au début du XIXième siècle, deux cousines éloignées, Zoé Louise et Zoé Pauline, voient le jour dans la région de Charleroi. L’une d’elle eut l’honneur d’avoir un boulevard baptisé de son nom. - Lire la suite...


Le 18 octobre 1936 est inauguré l’Hôtel de Ville de Charleroi. Il remplace un bâtiment plus ancien où le pouvoir communal était déjà hébergé.

En 1668, on trouvait à cet emplacement une caserne de cavalerie. En 1782 y est installée une maison de ville. On aménage également dans les bâtiments une halle aux blés, une boucherie ainsi qu’une prison. Une cour intérieure permettait aux marchands de s’installer pendant les foires organisées par la ville.

Les autorités vont cependant devoir déménager afin de pouvoir laisser s’installer sur le territoire de Charleroi un tribunal. Le pouvoir communal prend alors la direction de la Ville-Basse et s’installe en 1803 dans l’ancien Couvent des Capucins (actuels Passage de la Bourse et rue du Collège). Le tribunal va occuper les bâtiments de la Ville-Haute jusqu’à ce qu’un nouveau tribunal soit érigé à front de boulevard Audent en 1879/80.

Mal logée dans un ancien bâtiment religieux austère, l’administration communale peut regagner la Ville-Haute après le départ de la Justice.

Un projet d’implantation d’un nouvel Hôtel de Ville à mi-distance des cœurs des Villes Haute et Basse fut un temps pensé lors des travaux d’urbanisation de la ville, après la destruction des fortifications. Le bâtiment prenait place dans un petit parc. Le projet ne se réalisera cependant pas.

Charleroi ne cesse pourtant de croître en importance, et les autorités et l’administration se trouvent bien à l’étroit dans un vieux bâtiment en relativement mauvais état et sans grand caractère, même si déjà modernisé à quelques reprises.

Dans les années 1930, Charleroi se lance dans une série de grands travaux afin d’assainir certains quartiers ; la ville souhaite également se doter la ville d’infrastructures manquantes. Il est alors décidé d’ériger un nouvel Hôtel de Ville, à l’emplacement de l’ancien. Un concours est lancé, et un projet se démarque.
En 1931, tous les immeubles du quadrilatère formé par les actuelles rues du Dauphin, Turenne, du Beffroi et de la place Charles II sont abattus. S’érige à la place un nouveau bâtiment symbolisant la puissance de la Ville.

Œuvre des architectes Jules Cézar et Joseph André, le nouvel Hôtel de Ville de Charleroi est inauguré le 18 octobre 1936. L’architecte André s’illustrera par la suite par la construction des Colonnades, du Palais des Beaux-Arts, du Palais des Expositions, par la transformation de l’église Saint-Christophe en « Basilique »,…
Mêlant Classicisme et Art Déco, le bâtiment est richement décoré. Il possède une salle de spectacle où se produisirent de grands artistes, notamment Mistinguett ; une caserne de pompiers se situait au rez-de-chaussée, côté rue du Beffroi. Du haut de ses 70 mètres, ce Beffroi permet de repérer l’Hôtel de Ville depuis pratiquement tout Charleroi.

Devenu élément du quotidien pour beaucoup d’entre nous, l’Hôtel de Ville de Charleroi est pourtant l’un des plus beaux de Belgique, véritable bijou de l’Art Déco.
Des visites sont organisées par la Maison du Tourisme ; n’hésitez pas à pousser ses portes et à le découvrir !

Retrouvez cet article sur le profil Facebook de charleroi-decouverte.be




Vous disposez d'informations complémentaires sur ce sujet ?
Partagez les !

Leroy Luc



Sat January 28, 2017
new comment

L’Hôtel de Ville de Charleroi a été inauguré le 18 octobre 1936, en l’absence du Roi. 1936 était en effet une période de troubles sociaux. Il a donc été décidé de postposer la visite du Roi. C’est pourquoi le Roi Léopold III n’est venu que le 23 mai 1937 pour inaugurer le nouvel Hôtel de Ville. Et il a fait coup double puisqu’il a, en même temps, inauguré la maternité Reine Astrid.
A l’occasion de la visite royale à Charleroi, le Colonel BEM Joseph Leroy, qui commandait la caserne Trésignies de Charleroi, a dû organiser une revue militaire. Ne connaissant que peu Charleroi, il a pris un plan de la ville et a choisi de stationner ses troupes à la rue de Marchiennes dans l’attente du départ de la revue qui devait se dérouler à la place de la Ville Base toute proche.
Or la rue de Marchiennes était mal famée et c’est en compagnie de dames de petite vertu que les soldats ont patienté. Selon le fils du Colonel, cela aurait valu à celui-ci de se faire remonter les bretelles par l’Evêque.
Photo sur demande exclusivement par e-mail.

  • Tous les champs doivent être complétés. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée ;
  • Les commentaires ne sont publiés qu'après avoir été validés par le modérateur du site; un délai de quelques heures est donc parfois nécessaire avant que votre commentaire n'apparaisse sur le site. Les commentaires qui ne seront pas publiés seront définitivement supprimés.
  • Seuls les commentaires à valeur ajoutée seront publiés ; aucun commentaire à caractère discriminatoire ne sera publié.

 

Contact | A propos de ce site | Tous les sujets | A la recherche de documents... | Portail non-officiel sur Charleroi |© www.charleroi-decouverte.be 2007 - .... | Version 5
Licence Creative Commons
Charleroi Découverte! est mis à disposition selon les termes de la
licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 Belgique.